Champagne Velcarat

CHAMPAGNE : LE BON, LE BRUT ET LE TRUAND !

QUID du champagne Brut ? Très souvent mis en lumière par les maisons de champagne comme produit d’appel, le champagne brut est le premier à s’inviter dans nos restaurants préférés mais connaissons-nous vraiment ses caractéristiques ?

Brut, comme son nom l’indique, fait référence à un état naturel. Ici, nous parlons de sa transformation avant sa commercialisation. En effet, l’élément qui dissocie un champagne brut d’un champagne demi-sec par exemple est la quantité de sucre de canne ajouté lors de sa fabrication.

Sur les bouteilles, différentes appellations sont utilisées pour définir le champagne : 

  • le champagne doux contient plus de 50 g de sucre par litre,
  • le champagne demi-sec en contient entre 32 g et 50 g par litre,
  • le champagne sec : entre 17 et 32 g de sucre par litre,
  • le champagne extra-sec : de 12 à 17 g de sucre par litre,
  • le champagne brut : entre 6 et 12 g de sucre par litre,
  • le champagne extra-brut : de 0 g à 6 g de sucre par litre,
  • le champagne brut nature : entre 0 et 3 g de sucre par litre.

Ce dosage en sucre est l’étape cruciale dans la fabrication du champagne. Il se fait au moment du dégorgement par le vigneron c’est-à-dire à l’expulsion du dépôt qui s’est déposé au préalable. Une fois cette étape réalisée, la quantité de sucre nécessaire est ajoutée dans la bouteille, de 6 à 12 g de sucre par litre pour un champagne brut. 

Aujourd’hui, le champagne brut reste bel et bien le produit le plus consommé en France. 

Il est très apprécié lors d’un apéritif ou d’un repas à base de viandes blanches, de poissons et de fruits de mer grâce à son faible taux de sucre, il ne dénaturalise pas les aliments.

Et vous, quel est votre champagne préféré ?

Découvrez nos cuvées. Nous, on a déjà notre préférence…